Contre-visite du contrôle technique : combien ça coûte et comment ça se passe ?

Dans le cadre de la sécurisation de la circulation routière, toutes les voitures qui ont été mis en circulation durant 4 ans doit faire l’objet d’un contrôle technique tous les deux ans. Et en agissant de la sorte, les agents en charge du contrôle technique remettent au conducteur de la voiture visitée une fiche mentionnant les anomalies décelées.

Trois catégories de défaillances ont été révélées lors du contrôle technique

Entre autres, trois catégories bien distinctes de défaillances ont été remarquées lors de la contre-visite contrôle technique. Il est tout à fait intéressant de se mettre au courant de la base de la classification des résultats de l’expertise, à savoir : en premier lieu, il y a ce qu’on appelle « des défaillances mineures », il vient ensuite la catégorie « des défaillances majeures », suivie de la dernière catégorie dite « des défaillances critiques ».

Le choix d’un centre de contrôle technique est libre

En apparence, il n’y a aucune instruction particulière visant à des éventuelles limitations du choix d’un centre de contrôle technique pour le passage à une contre- visite. Quoiqu’il en soit, il faut préciser que ces centres doivent avoir l’agrément des autorités compétentes pour être opérationnels dans leur fonction. D’ailleurs, au cas où il y aurait des insatisfactions constatées dans les résultats de toutes les vérifications de la voiture, il est recommandé aux usagers de changer de centre pour une meilleure efficacité dans ce sens. En effet, il existe plus de 6000 centres agréés qui se chargent des travaux de contrôle technique en France.

Le cout de la contre visite constitue un frais supplémentaire

En évidence, il va sans dire que tous les frais engagés lors de la contre visite vient s’ajouter au cout du contrôle technique au cas où un défaut a été détecté sur la voiture pour être soumis à la contre visite. Ce qui constitue ainsi un frais supplémentaire. Sur ce point, il y a lieu de noter que l’Etat n’a pas fixé le prix de la contre visite, entre autres, pour certains centres la prestation a été donnée gratuitement, et dans d’autres, il a été relevé que le prix moyen adopté s’articule autour de 14 euros. En fin de compte, si la voiture est soumise à une contre visite, il y aura des réparations nécessaires à effectuer avant de se présenter au contrôleur. La remise en état de la défaillance peut être plus onéreuse.

Existe-t-il des stations de lavage auto écologique ?
Entretien de l’habitacle : avec quels produits entretenir l’intérieur de ma voiture ?