Publié le : 31 juillet 20235 mins de lecture

Vous avez l’intention d’acquérir prochainement un nouveau véhicule et vous avez besoin d’un prêt spécifique pour financer son achat. Vous vous interrogez actuellement sur la nécessité ou non de vous constituer un apport avant de démarcher les établissements bancaires. Quelle est la meilleure stratégie à adopter en pareil cas ? Est-il réellement indispensable d’avoir un apport ? Est-il possible d’emprunter sans ? Vous obtiendrez les réponses à ces questionnements grâce à la lecture du texte ci-dessous.

Pourquoi l’apport est-il aussi important ?

Comme vous en êtes déjà probablement conscient, il ne suffit pas de pousser la porte d’une banque ou d’appeler un service de crédit en ligne pour obtenir satisfaction. Vous devrez en effet déposer un dossier qui sera étudié par l’organisme prêteur. En fonction de son analyse et de votre profil, le prêt vous sera accordé ou non. Bien évidemment, le crédit auto n’échappe pas à un tel fonctionnement.

Vous devrez donc donner le maximum de garanties lors de votre demande. Vous n’hésiterez donc pas à montrer la régularité de vos revenus (notamment grâce à vos fiches de paie si vous êtes salariés) et vos bonnes habitudes de gestion (peu ou pas de découvert bancaire). Grâce à un apport, même de quelques centaines d’euros seulement, vous mettrez aussi en avant votre capacité à épargner. De quoi rassurer votre banquier qui se montre toujours frileux dans un contexte économique difficile !

Comment définir l’importance de votre apport ?

Vouloir se constituer un apport reste une excellente idée avant de démarcher les banques. Encore faut-il éviter de mettre en péril votre situation financière actuelle ! Agir de la sorte serait en effet totalement contre-productif. Vous ne feriez que démontrer votre incapacité à bien gérer votre argent et tout porte à croire que votre demande de crédit sera alors rejetée.

Commencez tout d’abord par estimer votre capacité de remboursement mensuelle. Vous aurez alors une meilleure vision de vos possibilités actuelles. Si vous êtes déjà propriétaire d’un véhicule, n’hésitez pas à le mettre en vente. L’argent ainsi récupéré vous sera très utile pour vous constituer un apport intéressant sans trop d’efforts !

Est-il néanmoins possible d’obtenir un crédit sans apport ?

Comme le rappelle le site spécialisé particuliers.societegenerale.fr, il est tout à fait possible de voir sa demande de crédit être acceptée bien qu’elle ne mentionne pas d’apport. Attention toutefois à bien étudier la proposition qui vous sera alors faite. Celle-ci peut en effet présenter des conditions moins avantageuses que celles que vous espériez.

Vous pourriez alors être amené à :

  • vous limiter dans le choix des options
  • opter pour un modèle inférieur
  • augmenter la durée du crédit
  • rembourser des mensualités plus importantes
  • renoncer à votre projet dans le pire des cas

Comment trouver le meilleur crédit sans apport ?

Plusieurs outils sont à votre disposition pour vous aider à trouver un crédit pour acheter une voiture d’occasion ou un modèle neuf. Parmi les plus efficaces figurent incontestablement les comparateurs en ligne. Il vous suffit de préciser vos paramètres (montant à emprunter, revenus mensuels, présence ou non d’un apport) pour recevoir ensuite des propositions de crédit émanant des établissements les plus prestigieux. Le plus dur sera peut-être ensuite de faire votre choix !

Vous pouvez également prendre l’option de vous adresser à un courtier spécialisé. Celui-ci dispose en effet d’une solide expérience bancaire et de contacts qui l’aideront à trouver rapidement le meilleur crédit pour vous. Attention, contrairement à la précédente, cette solution est payante. Comptez tout de même quelques centaines d’euros pour une telle recherche.

Quelles sont les autres options à votre disposition ?

L’achat n’est pas la seule option pour acquérir un nouveau véhicule. Vous pouvez en effet faire appel à la location. Celle-ci prend deux formes distinctes. La première est en réalité un contrat de location dans lequel le particulier s’engage à payer chaque mois un loyer en échange de l’usage de la voiture. Ce type de contrat dure généralement entre un et cinq ans. Veuillez également noter que certains loueurs exigent le versement d’une caution qui sera ensuite restituée au locataire à la fin du contrat.

La seconde forme ressemble fortement à la première. Elle comporte néanmoins une différence de taille puisqu’elle permet d’acquérir le véhicule une fois le contrat de location terminé. On parle alors de location avec option d’achat. Si vous décidez de lever cette dernière, vous n’aurez plus qu’à verser une somme d’argent fixée à l’avance avec le loueur et vous deviendrez ensuite le propriétaire légal de la voiture.