Le « Retrofit » : la nouvelle tendance automobile

Étymologiquement, le retrofit est un anglicisme qui veut tout simplement dire « réajustement » ou « modification ». Dans le domaine de l’automobile, c’est l’ensemble des moyens et des procédés qui transforment un ou des éléments du système du véhicule thermique pour le convertir en véhicule électrique. Le terme est aussi utilisé pour la conversion d’une voiture essence en diesel. Cette pratique est encore interdite en France, à ce jour, contrairement aux Etats Unis et dans certains pays européens comme l’Angleterre et l’Allemagne.

L’homologation est pour bientôt

L’arrivée de la légalisation du retrofit arrive bientôt. Dans cette optique, le gérant de Retrofuture, Arnaud Pigounides, s’est associé avec d’autres gérants de sociétés spécialisées dans le rétrofit pour faire avancer positivement la situation en faveur de la légalisation du rétrofit en France. Ils sont ainsi créés l’association AIRe (Acteur de l’Industrie du Rétrofit électrique) en 2018. Cette dernière obtient souvent des réunions avec l’UTAC et le ministère des transports. L’UTAC est l’organisme en charge de l’homologation des voitures. De plus, ils utilisent beaucoup les médias pour conscientiser les différents acteurs concernés et les usagers des avantages du rétrofit électrique. Le fondateur de l’association a affirmé récemment que l’Etat est favorable à la quête d’une solution et que le projet soit en bonne voie.

Un marché prometteur ?

La tendance actuelle se penche vers la technologie verte. Les enjeux environnementaux influencent les grands industriels du monde entier. Le domaine de l’automobile ne peut pas y échapper. Ainsi, les constructeurs automobiles développent de plus en plus des modèles qui suivent les nouvelles normes et éthiques environnementales. De plus, on peut dire qu’ils sont obligés d’agir ainsi, car les usagers se soucient de plus en plus de ces enjeux environnementaux. Plusieurs sociétés ont exprimé leurs intérêts dans le secteur. Selon les estimations faites, 1 % des véhicules seront transformés d’ici 5 ans, ce qui fait environ 360 000 véhicules.

Sur quel type de véhicule le retrofit pourrait-il se faire ?

La réponse est simple et directe : le rétrofit peut être fait sur tout type de véhicule. Mais il faut seulement se souvenir que le but principal est de transformer les véhicules polluants (souvent les plus anciens). Transformer un véhicule récent n’aura pas beaucoup d’intérêt. Il faut aussi faire attention à la taille de la batterie. Vu le poids, cette taille doit varier selon le gabarit du véhicule. Ce qu’on veut faire avec le rétrofit, c’est surtout reproduire le véhicule d’origine, mais dans une version électrique.

Les voitures autonomes : c’est pour quand ?
Tendance : Votre prochaine voiture a toutes les chances d’être bleue